mercredi 8 juillet 2015

Billet d'humeur du Président de la délégation 33 : Sans solidarité, pas d'humanité !

 
 
Ce billet a été diffusé le 18 Juin dernier
 sur RCF Bordeaux 88.9 Arcachon 94.6. 
Vous pouvez le réécouter en podcast sur le site RCF.fr 
 
 
 


                   500.000 migrants et réfugiés tenteront la traversée cette année…
  
Depuis le début de l’année, près de 2000 s'y sont sont noyés…Je fais mienne l’indignation de Bernard Pinaud, Délégué Général du CCFD Terre Solidaire, qui a largement inspiré ce billet
Comme lui, comme vous, je suis scandalisé par ces morts en mer Méditerranée, devenue un vrai cimetière !
Les tergiversations de l’Union Européenne, sous prétexte d’un éventuel appel d‘air, sont intolérables et irrecevables.
Quand un homme, une femme, un enfant se noie, on se doit d’abord de le sauver. Après seulement, on organise la gestion des arrivées.

Il y a 2 ans, à Lampedusa, le Pape François dénonçait avec force la « mondialisation de l’indifférence ». L’annulation de l’opération de secours « Mare Nostrum » qui a cédé la place il y a quelques mois à un dispositif européen appelé « Triton », nettement moins ambitieux, est à l’image de cette indifférence !

En 2014, la France n’a accueilli que 14500 réfugiés. C’est moins que l’Allemagne ou la Suède. Ce sont les pays du Sud qui se montrent, une fois encore, les plus solidaires. La Jordanie accueille un million de réfugiés syriens, le Liban, également, soit un quart de sa population.

Dans nos rencontres avec les pouvoirs publics, nous rappelons que le droit d’asile est un droit fondamental et, qu’à ce titre, l’accueil de réfugiés ne peut pas se discuter. Ne jamais oublier : ces hommes et ces femmes, ces enfants, risquent leur vie en Syrie, en Irak, en Erythrée, en Somalie.

Ainsi, nous demandons au Président de la République de faire en sorte, qu’une véritable opération de sauvetage en mer et qu’un mécanisme d’accueil, se mettent en place, sur la base de la solidarité entre Etats membres de l’Union Européenne. La Commission Européenne justement semble avancer dans ce sens. Les 25 et 26 juin prochains, les Etats se prononceront sur les propositions qu’elle a avancées…

Michel Dorémus 
18/06/2015